L’Université de Sudbury célèbre la réussite des diplômées à Moose Factory

Le jeudi 16 novembre 2017, des membres de la communauté, représentants, parents et amis se sont réunis au Centre EPR à Moose Factory dans le cadre d’un événement visant à célébrer le succès des diplômées.

Les étudiantes qui furent reconnues lors de la cérémonie sont : Allison Nakogee, qui a terminé ses études à l’automne 2016 et obtenu son diplôme avec la mention d’honneur « Cum Laude »; Melanie Wesley, qui a fini ses études au printemps 2017 et obtenu son diplôme avec la même mention « Cum Laude »; et Dorinda Vincent (Gustafson), qui a terminé ses études au printemps 2017 et obtenu son diplôme avec la mention « Magna Cum Laude ».

Ces étudiantes ont suivi le programme d’Indigenous Studies (études autochtones) offert par l’Université de Sudbury directement sur place, sur la côte de la Baie James. Depuis 2013, des cours universitaires furent offerts dans les communautés de Moose Factory, d’Attawapiskat, de Kashechewan et de Fort Albany. Cette initiative a reçu des commentaires très positifs de la part des étudiants et anciens étudiants, et elle a eu des répercussions positives concrètes dans ces communautés. Malgré des défis de financement, l’Université continue de s’engager dans cet important projet, dont elle souhaite assurer la longévité.

Cette initiative est le fruit d’une collaboration : l’Université de Sudbury a la chance de bénéficier d’un partenariat continu avec le Mushkegowuk Tribal Council pour offrir des cours dans la région. En vertu de cette entente, conclue en 2013 et maintenant renouvelée jusqu’en 2019, l’Université et le Mushkegowuk Tribal Council s’engagent à continuer de travailler ensemble dans le but d’établir un programme durable d’apprentissage universitaire sur le territoire de ce dernier.

Ne pouvant se rendre à cet événement important, Perry Bellegarde, le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, ainsi que David Zimmer, ministre des Relations et de la Réconciliation avec les Autochtones, ont envoyés des messages à partager en leurs noms. [Traduction] « Il est essentiel pour nos Premières Nations de maintenir leurs liens avec leurs terres ancestrales tout en ayant accès à une éducation postsecondaire, pour pouvoir chevaucher ces deux mondes, s’améliorer, fortifier leurs familles et bâtir un meilleur futur pour leurs Premières Nations », déclare Chef Bellegarde dans sa lettre.

Jusqu’à maintenant, sept étudiantes ont obtenu leur diplôme en Indigenous Studies sur la côte de la Baie James. « Cette année, nous sommes fiers de féliciter Allison, Melanie et Dorinda, qui ont su saisir l’opportunité et persévérer pour bien réussir leurs études, même recevoir leurs diplômes avec mentions d’honneur », déclare Madame Sophie Bouffard, rectrice et vice-chancelière de l’Université de Sudbury. « Nous tenons à remercier nos partenaires qui rendent de tels projets importants possibles et avons hâte de reconnaître les réalisations des futurs diplômés du programme sur la côte de la Baie James! »
A- A A+