Skip to content

L’Université de Sudbury offre ses deux chartes à la communauté francophone et la communauté autochtone

Ayant longtemps servi la communauté francophone et la communauté autochtone, l’Université de Sudbury se soucie du futur de la programmation aux étudiants de ces communautés, à la lumière de la situation financière à l’Université Laurentienne.

Le 11 mars 2021, le Conseil des régents de l’Université de Sudbury a pris une mesure sans précédent en rendant disponibles ses deux chartes à ces communautés. Depuis 1913, l’Université de Sudbury et son prédécesseur, le Collège du Sacré Cœur, ont éduqué des générations de leaders, y compris de communautés autochtones après la création en 1975 de son programme d’Études autochtones / Indigenous Studies, un des premiers au Canada. En partageant ses chartes, l’Université souhaite développer une éducation postsecondaire « par, pour et avec » ces communautés.

De concert avec Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), l’Université de Sudbury a annoncé le 12 mars son engagement envers une université qui est « par, pour et avec » les francophones. « La promotion de l’éducation francophone et autochtone se fait idéalement lorsqu’il y a contrôle des communautés francophones et autochtones elles-mêmes », partage John Meehan, S.J., Ph. D., recteur et vice-chancelier de l’Université de Sudbury. « Nous avons commencé avec la communauté francophone qui nous a fait une demande, mais nous sommes prêts à rencontrer les communautés autochtones pour partager notre seconde charte afin d’avoir une université qui est par, pour et avec la communauté autochtone. »

Voir plus de détails concernant le partage d’une des chartes avec la communauté francophone dans le communiqué conjoint avec l’AFO.

Avec l’appui de tels partenaires, l’Université de Sudbury répond aux défis courants en restant fidèle à sa mission de longue date d’éduquer des étudiants au service de la communauté.

 

Contact : Marianne Denis-Séguin, agente des communications (mdenis3@usudbury.ca)

A- A A+