Skip to content

Énoncé de clarification: Indigenous Studies

La crise financière actuelle à l’Université Laurentienne a mis l’Université de Sudbury, y compris son programme d’Indigenous Studies, dans une position très incertaine et fragile. Tout comme le reste de la communauté universitaire, nous attendons plus de clarté de la Laurentienne en avril concernant le futur de la programmation et même le futur des universités fédérées. La cessation de la fédération est citée comme une réelle possibilité par le recteur de la Laurentienne, M. Robert Haché, dans son affidavit disponible publiquement.

Afin de répondre à ce défi sans égal, l’Université de Sudbury a récemment annoncé la décision de son Conseil des régents de rendre disponibles ses deux chartes à ses deux communautés de longue date – francophone et autochtone – afin de permettre une éducation par et pour ces communautés. La demande de la communauté francophone pour développer une université pleinement francophone a été acceptée par le Conseil des régents, et nous sommes présentement en discussion avec les communautés autochtones quant à l’utilisation de l’autre charte.

Nous prenons contact avec ces communautés, le gouvernement et les autres parties prenantes afin de promouvoir la continuation de ces programmes. Fondé en 1975, notre programme d’Indigenous Studies est l’un des premiers au Canada et a éduqué des générations de leaders communautaires.

Dans ce contexte, il est important de clarifier que l’Université de Sudbury n’a pris aucune décision de couper ou fermer le programme d’Indigenous Studies. Elle n’a pas, non plus, décidé de quitter la fédération ou demander la cessation de la fédération Laurentienne.

En ces temps exceptionnels d’incertitude, l’Université de Sudbury poursuit toutes options possibles avec communautés autochtones, parties prenantes et partenaires, concernant le futur de notre programme d’Indigenous Studies.

En raison de la crise financière courante à la Laurentienne, le programme d’Indigenous Studies est dans une position incertaine et vulnérable et nous exhortons tous les membres de la communauté à s’exprimer auprès de leurs leaders communautaires, politiques ou autres, qui peuvent aider à assurer la continuation de ce programme important. Des messages d’appui peuvent aussi être affichés sur nos médias sociaux afin d’attirer de l’attention à cet enjeu critique et urgent.

Facebook:
https://www.facebook.com/UofSIndigenous (@UofSIndigenous)
https://www.facebook.com/usudbury (@usudbury)
A- A A+